bg_top_left

Une valeur environnementale

Plus  qu’un  simple  service  public,  le  transport  en  commun  constitue  une  solution  face  au  réchauffement climatique, à  la dépendance au pétrole et aux problèmes  liés à  la congestion routière.  Il contribue à mettre un  frein à  l’étalement urbain, à l’isolement social ainsi qu’à de  nombreux problèmes de santé. Enfin, il permet une meilleure accessibilité au travail, aux loisirs et aux services publics et ce, de façon plus sécuritaire.

Le  transport  en  commun  contribue  à désengorger  le  système  routier,  à  diminuer  la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre  tout en réduisant  les  frais liés aux déplacements pour les ménages. Plus  que  jamais,  la  STO  participe  aux  efforts sociétaux  de  développement  durable.  Le  transport en commun s’impose comme  l’un des  joueurs  les plus importants de ce virage axé sur le respect de l’environnement, tout en ayant un impact positif sur l’économie et la société.


Des choix en faveur de l’environnement

Soucieuse de l’environnement,  la STO a veillé à intégrer des notions de développement durable  autant lors de la phase de conception du Rapibus que lors de sa construction. Celles-ci se reflètent à travers ses différents choix.



Un choix sensé

Le Rapibus, système rapide par bus, s’avère être la meilleure option technologique et le choix socio-économique le plus pertinent pour Gatineau. Il est conçu dans le but de garantir un service aussi efficace, fréquent et fiable que les systèmes légers sur rail, mais à un coût moindre.

Le choix d’un système rapide par bus (SRB) s’avère être le seul moyen de transport de masse à être certifié par le protocole de Kyoto.


La valorisation d’une emprise ferroviaire existante

L’utilisation partagée d’une emprise ferroviaire entre le train et l’autobus est une première au Québec. Il s’agit d’une solution verte et créative permettant de maximiser une infrastructure sous-utilisée afin de répondre efficacement à la bonification de l’offre en transport en commun à Gatineau.



La réhabilitation des sols  contaminés dus au passage  de locomotives

Durant plusieurs décennies, le transport ferroviaire de matières de toutes sortes aura eu pour conséquence de contaminer les sols situés aux abords de la voie ferrée. Lors de la construction du Rapibus, la STO s’est chargé du retrait et de la réhabilitation de ces sols, un bénéfice majeur pour la société et les résidents vivants à proximité du rail. 


La station de la Cité,  une station verte

Les toits verts de la station de la Cité

La station de la Cité comporte deux toits verts pour une superficie totale de 2 500 pieds carrés. Le type de toit vert choisi est très léger comparativement aux toits verts traditionnels, donc aucun coût supplémentaire lié à une surcharge de poids sur le toit de la station.  Comme les plantes qui s’y trouvent ne croissent pas en hauteur, aucune tonte n’est nécessaire, donc aucuns frais d’entretien. L’eau de pluie est également suffisante pour les irriguer. 

Les avantages d’intégrer des toits verts à l’architecture de la station sont nombreux. Ils permettent de réduire les îlots de chaleur en milieu urbain, purifient l’air et engendrent des économies d’énergie liées au chauffage et à la climatisation de l’édifice. Ils offrent également une certaine protection au toit, ce qui peut augmenter sensiblement la durée de vie de celui-ci.



Le chauffage géothermique de la station de la Cité

La station de la Cité est munie d’un système géothermique pour répondre aux besoins de chauffage et de climatisation de l’édifice. Propre et renouvelable, ce choix d’opter pour une technologie écoresponsable permet d’exploiter l’énergie du sous-sol, permettant de réduire les coûts en chauffage et en climatisation. 

En savoir plus sur la station de la Cité





separator
 
Rapibus
Tous droits réservés © Société de transport de l’Outaouais (STO)
Un réseau d'autobus plus fiable et plus efficace
 
bg_top_right
0