bg_top_left

Respecter et compenser

Soucieux de l’environnement, le Bureau de projet du Rapibus s’est assuré de veiller à l’application des exigences environnementales durant la construction afin de réaliser le projet dans le plus grand respect de l’environnement et d’appliquer les mesures de compensation et de protection nécessaires. 



Protection de la faune et de la flore - Passage pour la petite faune

À l’ouest du pont Noir, alors que le Rapibus longe sur une courte distance le parc du Lac-Leamy, des passages ont été aménagés afin de permettre à la petite faune (amphibiens, reptiles, etc.) de franchir l’emprise à moindre risque.



Des arbres à protéger

Sur le site de construction du corridor à l’ouest du pont Noir se trouvait trois noyers cendrés, une espèce à protéger selon la loi fédérale sur les espèces en péril. Ces arbres ont donc été conservés et un aménagement a été créé à leur pourtour afin de les protéger.



Compensations environnementales

Avant la construction, des relevés fauniques et floristiques ont été réalisés sur l’ensemble du tracé du Rapibus, de manière à localiser les milieux sensibles qui auraient pu être touchés par le projet.


La construction du projet ayant affecté un milieu humide dans le secteur de la station Labrosse, la STO travaille pour améliorer la qualité d’un milieu humide afin d’augmenter sa valeur écologique. Le milieu humide visé est localisé dans le parc du Lac-Beauchamp.


De plus, lors de la construction du tronçon situé à l’ouest du pont Noir (secteur Hull), le Bureau de projet du Rapibus a replanté le nombre exact d’arbres qu’elle avait dû retirer pour effectuer les travaux de construction.



Respect des normes environnementales durant la construction

Soucieux de l’environnement, le Bureau de projet du Rapibus a demandé à un expert en environnement de veiller à l’application des exigences environnementales durant la construction afin de réaliser le projet dans le plus grand respect de l’environnement.


De plus, durant la totalité des travaux, la construction du Rapibus a répondu et respecté toutes les normes environnementales suivantes:


Ministère des Pêches et Océans

Loi canadienne sur l’évaluation environnementale


Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Loi sur la qualité de l’environnement, article 22


Ville de Gatineau
Procédure d’analyse sous le règlement numéro 505-2005, relatif aux plans d’implantation et d’intégration architecturale. Chapitre 3, section 2 – Protection des boisés de protection et d’intégration


Consultation publique de la Commission de la capitale nationale
En plus du respect des lois énumérés ci-haut, une présentation a été effectuée auprès des organismes environnementaux régionaux afin de démontrer les  mesures mises de l’avant sur le terrain de la CCN pour minimiser les effets du projet sur l’environnement ainsi que les bienfaits.



separator
 
Rapibus
Tous droits réservés © Société de transport de l’Outaouais (STO)
Un réseau d'autobus plus fiable et plus efficace
 
bg_top_right
0